L'islamiste Abdelhakim Sefrioui demande d'annulation de sa mise en examen dans l'affaire de l'assassinat de Samuel Paty | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Samuel Paty
Samuel Paty
©BERTRAND GUAY / AFP

Terrorisme

L'islamiste Abdelhakim Sefrioui demande d'annulation de sa mise en examen dans l'affaire de l'assassinat de Samuel Paty

Il est actuellement en détention et poursuivi pour «complicité d'assassinat terroriste»

Surveillé depuis son arrivée en France en 1982, l'islamiste Abdelhakim Sefrioui est soupçonné d'avoir «facilité la définition du projet criminel» du Tchétchène Abdoullakh Anzorov, meurtrier le 16 octobre 2020, du professeur Samuel Paty, au même titre que Brahim Chnina, un parent d'élève selon Le Figaro.

Abdelhakim Sefrioui, 62 ans est inscrit au fichier des personnes radicalisées et fiché S. Installé en France depuis 1982, se proclamant imam, il propage en toute impunité des thèses islamistes depuis lors. L'élément clé qui incrimine Abdelhakim Sefrioui concernant l'affaire Paty est une vidéo, diffusée le 11 octobre, soit 5 jours avant le meurtre.

Pour les juges d'instruction, cités par Libération, la complicité de Abdelhakim Sefrioui repose sur le fait de « réaliser et contribuer à la diffusion d'une vidéo (...) révélant ou relayant des renseignements d'identification et de localisation professionnelle de Samuel Paty, en utilisant l'autorité que lui conféraient ses fonctions affichées de membre du Conseil des imams de France pour susciter un sentiment de haine à l'égard de l'enseignant ainsi ciblé ».

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !