L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Samuel Paty hommage national La Sorbonne
Samuel Paty hommage national La Sorbonne
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Emotion

L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi

L'hommage national qui sera rendu à Samuel Paty, l'enseignant tué lors de l'attentat à Conflans-Sainte-Honorine, sera organisé ce mercredi 21 octobre au coeur de la Sorbonne.

L'émotion sera vive ce mercredi lors de l'hommage national qui sera rendu à Samuel Paty, l'enseignant qui a été tué lors de l'attentat commis vendredi dernier à Conflans-Sainte-Honorine. Emmanuel Macron a choisi la cour de la Sorbonne, lieu symbolique de l'esprit des Lumières et de l'enseignement, comme lieu de l'hommage national à Samuel Paty. La cérémonie se déroulera mercredi en fin d'après-midi.

Ce choix de la Sorbonne plutôt que la cour des Invalides a été fait "en accord avec la famille du défunt", qui a été reçue lundi matin par Emmanuel Macron.

"Temple de la connaissance, lieu historique de l'enseignement universitaire français, foyer du génie français, la Sorbonne à travers les siècles a toujours su être une tribune pour l'expression des libertés et des idées, un lieu qui aujourd'hui revêt une dimension symbolique forte", selon un communiqué de l'Elysée. 

Dimanche des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées à Paris et dans de nombreuses villes de France afin de rendre hommage au professeur.

La Sorbonne avait déjà été le lieu d'un hommage aux victimes du terrorisme en 2015. François Hollande avait respecté une minute de silence en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, dont parmi les victimes figuraient beaucoup de jeunes, d'étudiants et d'enseignants. 

CNews

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !