L'Europe va-t-elle considérer le nucléaire comme une énergie verte ? La France est pour, l'Allemagne est contre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Centrale Nucléaire
Centrale Nucléaire
©PHILIPPE DESMAZES / AFP

Diplomatie

L'Europe va-t-elle considérer le nucléaire comme une énergie verte ? La France est pour, l'Allemagne est contre

La France est pour, l'Allemagne, et quatre autres pays sont contre

La France souhaite que la Commission Européenne considère le nucléaire comme une énergie verte et souhaite que l'Europe adopte le même point de vue. Mais il faut que le Conseil et le Parlement européens ne s'y opposent pas.

Rien n'est joué , car, souligne Le Point, l’Allemagne, l'Autriche, le Danemark, l'Espagne, le Luxembourg, Autriche, ne sont pas d'accord. Ils s'inquiètent des risques d'accidents et de la gestion délicate des déchets nucléaires légués aux générations futures.

Pour l'instant les opposants n'ont pas la majorité qualifiée, mais il suffirait que la Belgique rejoigne le camp antinucléaire pour que tout bascule.

À Bruxelles, la diplomatie française travaille donc d’arrache-pied à soutenir un consensus pronucléaire en s’appuyant notamment sur les pays d’Europe centrale et de l’Est. En mars, Emmanuel Macron a cosigné une lettre destinée à la Commission avec les leaders de la République tchèque, la Hongrie, la Pologne, la Roumanie, la Slovaquie et la Slovénie.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !