L'ETA fournit une liste de caches d'armes aux autorités | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
L'ETA fournit une liste de caches d'armes aux autorités
©TripAdvisor

Désarmement

L'ETA fournit une liste de caches d'armes aux autorités

Ces caches d'armes de l'organisation séparatiste basque espagnole sont situées dans le sud-ouest de la France.

C'est un grand pas vers le désarmement : ce samedi à la mairie de Bayonne, l'organisation séparatiste basque espagnole ETA a fourni aux autorités une liste de 8 caches d'armes dans le sud-ouest de la France, ainsi que leurs localisations et les inventaires. La transmission s'est faite en présence du responsable de la Commission internationale de suivi du processus de paix, le sri-lankais Ram Manikkalingam, ainsi que du pasteur irlandais Harold Good et de Matteo Zuppi, représentant du bras séculier du Vatican dans les conflits armés. 

Ces 8 caches d'armes et d'explosifs constitueraient ce qu'il reste de l'arsenal d'ETA. L'organisation, qui avait annoncé la fin de la lutte armée en 2011, avait annoncé dans la nuit de jeudi à vendredi son "désarmement total" pour ce samedi. Des experts de la lutte antiterroriste, cités par Le Monde, estiment que l’arsenal d’ETA comprendrait environ 130 armes de poing et deux tonnes d’explosifs et que le mouvement, "à l'agonie", compterait "tout au plus encore une trentaine de membres"..

Au nom de l’indépendance du Pays basque et de la Navarre, l'ETA est accusée d'avoir fait 829 morts en 43 ans de lutte. Vendredi, le porte-parole du gouvernement espagnol, Iñigo Méndez de Vigo, a déclaré : "que ETA sache qu’elle n’a rien à attendre du gouvernement (...) aucun avantage, aucun bénéfice politique" de son désarmement unilatéral.

Le ministre de l'Intérieur français, Matthias Fekla, a estimé ce samedi que la remise de cette liste par l'ETA est "un grand pas", est "un jour incontestablement important".

"Nos forces de l'ordre et de sécurité procèdent depuis 9h ce matin à la recherche et à la localisation précise des huit sites concernés. Au fur et à mesure de ces localisations, les forces de l'ordre et de sécurité procèdent en temps réel à la sécurisation de ces sites et à la sécurisation des armes et explosifs qui pourront y être découverts" a-t-il précisé.

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !