L'Assemblée vote de nouvelles taxes pour le tabac à rouler | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
L'opposition parle d'une nouvelle complication pour les buralistes, après l'introduction du paquet neutre.
L'opposition parle d'une nouvelle complication pour les buralistes, après l'introduction du paquet neutre.
©Reuters

No smoke

L'Assemblée vote de nouvelles taxes pour le tabac à rouler

La Corse sera exemptée de l'alignement votée par les députés du tabac à rouler sur les cigarettes.

Les députés ont voté ce jeudi la hausse des taxes sur le tabac à rouler pour l'aligner sur celles des cigarettes, ainsi que la création d'une taxe sur le chiffre d'affaires des fournisseurs de tabac qui devrait rapporter 130 millions d'euros dans un "objectif de santé publique" d'après le secrétaire d'État Christian Eckert.

Michèle Delaunay, elle aussi rapporteur mais pour l'Assurance maladie, a argué que le tabac à rouler était une porte d'entrée dans le tabagisme pour les jeunes car il constituait "un prix d'appel".

La Corse, en revanche, est épargnée par la hausse des taxes puisque l'Assemblée a refusé l'alignement qui était proposé. Les produits du tabac y sont en moyenne 25% moins cher.

L'opposition, de son côté, a parlé d'une nouvelle complication pour les buralistes, déjà entamée par la mise en place du paquet neutre, qui risque de favoriser la contrebande. L'ancien président de l'assemblée nationale, Bernard Accoyer, a estimé que la "stigmatisation du tabac" empêchait de lutter au mieux contre le cannabis.

Lu sur Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !