L'Assemblée nationale donne son feu vert pour la privatisation du groupe Aéroports de Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'Assemblée nationale donne son feu vert pour la privatisation du groupe Aéroports de Paris
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

La tête dans les nuages

L'Assemblée nationale donne son feu vert pour la privatisation du groupe Aéroports de Paris

Les députes viennent de trancher sur la question de la vente des actifs de l'Etat concernant ADP.

Une nouvelle révolution est en marche dans l'aérien. L'Assemblée nationale vient d'autoriser ce jeudi 4 octobre la privatisation du groupe Aéroports de Paris (ADP). 

Cette décision intervient en réalité dans le cadre de l'important projet de loi Pacte. 

Les députés ont donc enteriné cette décision avec 39 voix pour et 7 contre. 

L'Etat vient ainsi de recevoir le feu vert afin de procéder à la vente au privé de tout ou partie des actifs qu'il détient dans le groupe Aéroports de Paris. Cela représente 50,63% des parts pour un total de 9,5 milliards d'euros. Jusqu'à présent, l'Etat devait conserver, selon la loi, la majorité des parts du groupe.  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !