L'Arabie saoudite menace de retirer ses actifs aux Etat-Unis si le Congrès vote une mesure permettant de poursuivre Riyad pour son rôle dans les attentats du 11 septembre 2001 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
D'après le New York Times, l’administration Obama tente d'influencer les membres du Congrès pour repousser cette résolution.
D'après le New York Times, l’administration Obama tente d'influencer les membres du Congrès pour repousser cette résolution.
©Reuters

Chantage

L'Arabie saoudite menace de retirer ses actifs aux Etat-Unis si le Congrès vote une mesure permettant de poursuivre Riyad pour son rôle dans les attentats du 11 septembre 2001

Lors de la présidence Bush, une trentaine de pages mettant en cause l’Arabie saoudite auraient été supprimées de la première publication du rapport sur les attentats du 11 septembre.

Le royaume saoudien a prévenu l’administration américaine et les membres du Congrès qu’il vendrait les 750 milliards de dollars d'actifs dont il dispose aux Etats-Unis si le Congrès adoptait la mesure permettant de poursuivre Riyad devant la justice américaine pour son rôle dans les attentats du 11 septembre 2001. 

Le rôle de l'Arabie saoudite dans les attentats du 11 septembre est régulièrement évoqué depuis plusieurs semaines outre-Atlantique, alors que des parlementaires américains veulent permettre la publication complète du rapport sur les différentes responsabilités à établir dans ces attaques. Lors de la présidence Bush, une trentaine de pages mettant en cause l’Arabie saoudite auraient été supprimées de la première publication du rapport. 

D'après le New York Times, l’administration Obama tente d'influencer les membres du Congrès pour repousser cette résolution, s'inquiétant notamment des conséquences diplomatiques et économiques pour les Etats-Unis si l'Arabie saoudite mettait ses menaces à exécution. 

>>>> À lire aussi : Attentats du 11 septembre : Barack Obama pourrait déclassifier des documents évoquant une possible implication de l'Arabie Saoudite

Lu sur Le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !