L'année 2015 aura été la plus chaude de toute l'histoire moderne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Pour inverser une telle tendance, il faudrait que le mois de décembre soit extrêmement froid.
Pour inverser une telle tendance, il faudrait que le mois de décembre soit extrêmement froid.
©Reuters

Du jamais vu

L'année 2015 aura été la plus chaude de toute l'histoire moderne

Si le mois de novembre a été le plus chaud jamais enregistré depuis les premiers relevés de température en 1880, il s'agit également du septième mois consécutif à dépasser un record de températures.

Les experts de l’Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA), ont annoncé ce jeudi que les températures enregistrées à travers le monde entre janvier et novembre 2015 ont battu des records, ce qui confirme que l'année écoulée sera vraisemblablement la plus chaude de l’histoire moderne. "Nous sommes désormais pratiquement certains que 2015 sera l’année la plus chaude jamais enregistrée", a assuré Jake Crouch, climatologue de la NOAA. La température moyenne à la surface des eaux et des océans entre janvier et novembre a dépassé de 0,87° Celsius la moyenne du vingtième siècle. Celle-ci s'élève donc au plus haut niveau jamais enregistré depuis 1880 et dépassant le précédent record atteint en 2014. 

Si le mois de novembre a été le plus chaud jamais enregistré depuis les premiers relevés de température en 1880, il s'agit également du septième mois consécutif à dépasser un record de températures, explique le rapport mensuel de la NOAA sur le climat. Pour inverser une telle tendance, il faudrait que le mois de décembre soit extrêmement froid. En effet, pour que 2015 ne batte pas tous les records de chaleur, les températures moyennes en décembre devraient être inférieures d’au moins 0,24 degré Celsius à celles enregistrées lors du mois de décembre le plus froid, en 1916, et selon Jake Crouch, "ça ne risque pas d’arriver".

Lu sur 20 minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !