L'ancien chancelier allemand Helmut Kohl est décédé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
L'ancien chancelier allemand Helmut Kohl est décédé
©REUTERS/Wolfgang Kumm/Pool

Disparition

L'ancien chancelier allemand Helmut Kohl est décédé

Helmut Kohl est mort vendredi 16 juin à l'âge de 87 ans.

Mise à jour 21h55

Le quotidien Bild a annoncé en fin d'après-midi la mort de l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl ce vendredi à l'âge de 87 ans. 

Helmut Kohl, qui avait dirigé le gouvernement allemand pendant seize ans, de 1982 à 1998, avait notamment contribué avec le président français de l'époque, François Mitterrand, solidifier les relations franco-allemandes au sein de l'Europe. 

L'ancien chancelier est décédé "ce matin dans sa maison de Ludwigshafen", dans le sud-ouest du pays, a précisé Bild. 

La chancelière allemande Angela Merkel a affirmé vendredi soir que Helmut Kohl avait "changé (sa) vie de manière décisive" par le rôle qu'a joué l'ancien dirigeant dans la réunification du pays.

L’ancien président américain George H.W. Bush a lui aussi rendu un hommage appuyé à l’ex-chancelier allemand Helmut Kohl, évoquant "un vrai ami de la liberté" et "l’un des plus grands leaders de l’Europe d’après-guerre". 

"Helmut était un roc, à la fois stable et fort, a souligné dans un communiqué le 41e président des Etats-Unis, qui était au pouvoir (1989-1993) au moment de la réunification allemande.

"Avec Helmut Kohl, nous perdons un très grand Européen", a quant à lui réagi sur Twitter le président français, qui a également fait part de son "émotion" dans un communiqué, soulignant que "Helmut Kohl fut l'un des grands hommes de l'Europe et du monde libre".

Les célèbres images de la poignée de main entre les deux hommes, le 22 septembre 1984 devant l'entrée de l'ossuaire de Douaumont, lors d'une commémoration des morts de la Première Guerre mondiale, marquent encore aujourd'hui le symbole de cette amitié. 

François Mitterrand avait saisi de sa main gauche la main droite du chancelier allemand, juste avant que ne retentisse la Marseillaise. 

Plus d'informations à venir …

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !