L'Allemagne rétablit des contrôles aux frontières après un afflux massif de réfugiés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des réfugiés ont passé la nuit de samedi à dimanche dans les gares et aéroport de Munich
Des réfugiés ont passé la nuit de samedi à dimanche dans les gares et aéroport de Munich
©Reuters

Volte-face

L'Allemagne rétablit des contrôles aux frontières après un afflux massif de réfugiés

Une réunion des ministres de l’intérieur et de la justice des Vingt-Huit à Bruxelles pour tenter de résorber la crise migratoire qui touche l’Union européenne (UE),

L'Allemagne était montrée du doigt ces derniers jours comme l'exemple du pays généreux qui réussit à bien accueillir les réf ugiés. Mais, ce dimanche, la situation a basculé. Ainsi, face à l'afflux de réfugiés toujours plus important, l'Allemagne rétablit le contrôle aux frontières. Le ministre allemand de l’intérieur, Thomas de Maizière, a précisé qu’ils auraient lieu "en particulier" à la frontière avec l'Autriche. "L’objectif de cette mesure est de limiter l’afflux actuel vers l’Allemagne et d’en revenir à des procédures ordonnées pour l’entrée des personnes dans le pays", a-t-il expliqué expliqué. La police allemande a d’ores-et-déjà commencé à se déployer dimanche soir et à stopper des réfugiés syriens tentant d’entrer au point de passage de Freilassing (dans le sud-est du pays).

A lire aussi : La nouvelle Allemagne ? Ce qu’il faut savoir pour vraiment comprendre ce qui se passe outre-Rhin sur la crise des migrants

À Munich, les autorités sont désormais débordées. Munich est certes la troisième plus grande ville d'Allemagne, mais elle semble atteindre ses limites d'accueil. Comme la capitale de la Bavière est la première grande agglomération sur le chemin des migrants une fois qu'ils ont passé la frontière, depuis une semaine et la décision du gouvernement allemand d'ouvrir en grand les portes aux réfugiés, en particulier de Syrie, un flot ininterrompu de personnes y parviennent chaque jour.

"Ce week-end, la situation est devenue intenable. On parle maintenant d'ouvrir le grand stade olympique pour accueillir ces réfugiés."Compte tenu des chiffres enregistrés hier (samedi) il est tout à fait clair que sommes arrivés à l'extrême limite de nos capacités" pour prendre en charge les demandeurs d'asile qui affluent depuis les Balkans via la Hongrie puis l'Autriche, a déclaré un porte-parole de la direction de la police munichoise. Le maire de Munich a lancé un cri d'alarme. Un cri d'alarme dans lequel il a parlé à la France en disant que le fait que la France accueille 1 000 réfugiés pour soulager l'Allemagne, c'était un chiffre insignifiant, un chiffre indigne", rapporte la journaliste. 

Lu sur FranceTVInfo

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !