L'Algérie qualifiée pour les 8e de finale de la coupe du monde : 74 personnes interpellées | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Les Algériens ont fait la fête près de la place de l'Etoile jeudi soir
Les Algériens ont fait la fête près de la place de l'Etoile jeudi soir
©Reuters

La fête est plus folle

L'Algérie qualifiée pour les 8e de finale de la coupe du monde : 74 personnes interpellées

Dans la capitale, des centaines de supporters ont convergé dans la nuit vers les Champs-Elysées.

Grâce à son match nul contre la Russie dans l'ultime match de la poule H, l'Algérie s'est qualifiée pour les 8e de finale de la coupe du monde. Une grande première pour les Fennecs. Les supporters ont évidemment souhaité fêter cet exploit en descendant dans les rues. Des scènes de liesse ont donc eu lieu dans la plupart des grandes villes françaises. Si globalement, les festivités ont eu lieu dans le calme, les différentes préfectures de police ont indiqué quelques heurts dans plusieurs agglomérations. 

Ainsi, à Paris, après la fête sur les Champs-Elysées, quelques personnes ont été interpellées pour avoir jeté des projectiles à plusieurs reprises sur des CRS qui stationnaient près de la place de l'Etoile. Ces derniers ont d'ailleurs fait usage de gaz lacrymogène. Le calme est revenu aux alentours de 2h00 du matin ce vendredi.

A Lyon, place Bellecour, de l'autre côté du Rhône, des pétards ont été jetés et une bagarre vite stoppée est à déplorer. Des supporters se sont également rassemblés en banlieue, à Vaulx-en-Velin et Saint-Priest, où les forces de l'ordre ont aussi procédé à des tirs de gaz lacrymogène en réplique à des jets de projectiles. Par ailleurs, une trentaine de véhicules et plusieurs dizaines de poubelles ont été incendiés. La police a procédé à 4 interpellations.

Même scénatio à Marseille où la fête avait bien commencé avant de se terminer par des incidentsdans le centre-ville. Près du Vieux-Port, deux motards de la police ont été pris à partie et caillassés par des supporters, selon la police. Les forces de l'ordre ont alors chargé pour disperser les groupes de supporters, usant de gaz lacrymogène. Aucun blessé n'a été signalé et plusieurs interpellations ont eu lieu. Enfin dans le Nord, à Roubaix, une quinzaine de véhicules a été brûlée. 

En tout sur toute la France, 74 interpellations ont eu lieu d'après la police qui a donné ce chiffre venndredi matin.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !