L'aile gauche du parti socialiste réclame un nouvel "agenda politique" pour réunir la gauche | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'aile gauche du parti socialiste réclame un nouvel "agenda politique" pour réunir la gauche
©francetvinfo.fr

Tentative

L'aile gauche du parti socialiste réclame un nouvel "agenda politique" pour réunir la gauche

Face aux dissensions, des députés frondeurs ou proches de Martine Aubry veulent ouvrir le débat sur "la politique économique et sociale."

Ce n'est pas encore le réveillon mais chacun y va de ses bonnes résolutions. Evidemment la gauche n'y échappe pas. Christian Paul, ex-candidat des frondeurs pour le dernier congrès socialiste, réclame désormais de "changer l'agenda politique, démocratique de ce pays" en ouvrant un "débat à gauche constructif sur la politique économique et sociale".

"C'est toujours pathétique quand c'est au soir d'un premier tour ou au lendemain d'une élection qu'on se réveille en se disant: +bon sang, bien sûr, il faut rassembler les forces de gauche+ après parfois les avoir ignorées, voire méprisées pendant des mois" a-t-il expliqué sur LCP. "Une des conséquences politiques (des élections régionales), c'est bien de retrouver ce que j'appelle la grande gauche, cette gauche qui a gagné en 2012, qui a donné un élan trop vite atténué."

Il a de nouveau attaqué le gouvernement et la bête noire des frondeurs : Emmanuel Macron. "On ne peut pas commencer l'année 2016 comme c'était prévu, avec une loi Macron II alors que les clefs de la loi Macron I ne sont pas encore refermées, avec une loi sur le Code du travail qui risque d'insécuriser socialement et professionnellement beaucoup de Français" a-t-il plaidé.

"Il faut un sursaut" renchérit Jean-Marc Germain, proche de Martine Aubry réclamant "une COP21 de l'emploi". Pour autant, le gouvernement ne semble pas enclin à bouger sa ligne politique. Au contraire, les prochaines mesures devraient renforcer la libéralisation. 

Lu sur LCP

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !