Karl Olive souhaite déposer une proposition de loi pour rétablir le cumul des mandats | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Karl Olive souhaite déposer une proposition de loi pour revenir sur le non-cumul des mandats voté en 2014.
Karl Olive souhaite déposer une proposition de loi pour revenir sur le non-cumul des mandats voté en 2014.
©JOEL SAGET / AFP

Vie politique

Karl Olive souhaite déposer une proposition de loi pour rétablir le cumul des mandats

Le député Renaissance Karl Olive va déposer une proposition de loi pour revenir sur le non-cumul des mandats voté en 2014. Avec le non-cumul des mandats, un parlementaire ne peut pas exercer une fonction exécutive locale comme celle notamment de maire.

Le député Renaissance Karl Olive a annoncé son intention de déposer une proposition de loi pour revenir sur le non-cumul des mandats voté en 2014. Il s’est confié sur ce dossier ce vendredi 5 août sur France Info :

« Je travaille dessus actuellement. (…) Je pense qu'il n'y a pas d'incompatibilité entre être maire et député. C'est pour moi très complémentaire. L'expérience de maire est pour moi à nulle autre pareille. (…) Il faudrait qu'il y ait une très grande majorité de députés qui puissent avoir au moins un mandat local. Cela permettrait de connaître les rouages de l'administration, les rouages du terrain et donc d'être moins déconnectés ».

Karl Olivier, ancien maire de Poissy, avait publié cet été une tribune dans le Journal du Dimanche. Dans ce texte, il lançait un appel afin de revenir sur cette loi.

Karl Olive est député depuis juin dernier. Il a dû quitter son mandat de maire en raison du non-cumul des mandats.

Au niveau local, un parlementaire ne peut plus exercer une fonction exécutive locale comme, par exemple, celle notamment de maire, adjoint au maire, président ou vice-président d'un conseil départemental ou d’un conseil régional, président ou vice-président d’un syndicat mixte, selon les précisions du site l'Assemblée nationale et d’après des informations de France Info.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !