Bombardé, Kadhafi reste inflexible | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Bombardé, Kadhafi 
reste inflexible
©

Dans le poste

Bombardé, Kadhafi reste inflexible

Le leader libyen s'est exprimé à la télévision alors que des avions de l'OTAN lançaient des bombes aux alentours. L'écran a tremblé.

Des bombardement de l'OTAN se sont produits non loin de l'endroit depuis lequel Mouammar Kadhafi s'est exprimé à la télévision, ce samedi 30 avril. L'écran a tremblé plusieurs fois, mais le Guide suprême libyen a pu terminer son discours.

Il a réaffirmé qu'il ne quitterait pas le pays, mais s'est dit prêt à un cessez-le-feu si l'intervention internationale s'interrompait. Kadhafi serait également disposé à négocier avec l'OTAN, les Etats-Unis et la France. "Si vous voulez le pétrole, nous passerons des contrats avec vos compagnies, ce n'est pas la peine de mener une guerre", a t-il dit.

Le leader libyen a par ailleurs adouci son discours à l'égard des insurgés. Il a expliqué que les Libyens ne devaient pas se battre les uns contre les autres, et promis une amnistie à ceux qui déposeraient les armes à Misrata. Sur place, l'OTAN indique ne pas avoir constaté de signes faisant état d'une prise de contrôle du port de la ville par les forces pro-Kadhafi.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !