Journées d'été d'EELV : les Verts font le bilan de l'année au gouvernement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pascal Canfin et Cécile Duflot, les deux ministres EELV du gouvernement.
Pascal Canfin et Cécile Duflot, les deux ministres EELV du gouvernement.
©Reuters

Le point avant la rentrée

Journées d'été d'EELV : les Verts font le bilan de l'année au gouvernement

Europe Ecologie-Les Verts réunit ses troupes de jeudi à samedi à Marseille. "Il ne faut pas s'attendre à une décision de quitter ou non le gouvernement", prévient Pascal Durand, secrétaire national du parti.

La famille Europe Ecologie-Les Verts se réunit de jeudi à samedi à Marseille, pour ses journées d'été. Alors que 48% des Français estiment que les ministres verts n'ont pas assez d'influence, les écologistes vont tirer le bilan de leur première année au gouvernement, explique le Nouvel Obs. Intitulé de la première réunion, jeudi : "L'an 2 du quinquennat, vers un changement de cap ?". "Un point d'interrogation que nous espérons changer en point d'exclamation", assure Pascal Durand, secrétaire national du parti. 

Le ministre PS de l’Ecologie, Philippe Martin, participera à cette plénière avec les deux EELV que compte le gouvernement : Cécile Duflot (Logement) et Pascal Canfin (Développement), avec lesquels il vient de signer une tribune réclamant d'accélérer la transition écologique. Une absence remarquée : celle de Noël Mamère. "Je n'ai pas envie de perdre mon temps", a déclaré mercredi le député-maire de Bègles dans un entretien à Sud Ouestjugeant que ces journées d'été s'attacheront plus à traiter des questions d'organisation interne que des sujets de fond.

Depuis la nomination de Philippe Martin au ministère du Développement durable, après "le signal particulier de la mise à l'écart de Delphine Batho", "il y a une évolution favorable" pour les écologistes, selon Pascal Durand. Mais "on ne peut pas être uniquement dans la politique des mots, maintenant il faut faire", juge-t-il. En ligne de mire : les grands rendez-vous de la rentrée tels que les arbitrages sur le budget 2014 et la conférence environnementale.

En faisant le bilan de cette première année passée au sein de la majorité, "nous ne faisons que respecter l'engagement pris au moment de notre entrée au gouvernement", précise Pascal Durand. "Il ne faut pas s'attendre à une décision de quitter ou non le gouvernement", prévient-il.

Lu sur le Nouvel Observateur

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !