Journalistes tués au Mali : la France sur la piste d'un suspect | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Journalistes tués au Mali : la France sur la piste d'un suspect
©

Enquête

Journalistes tués au Mali : la France sur la piste d'un suspect

Baye Ag Bakobo est le propriétaire du véhicule qui a servi à l'enlèvement de Ghislaine Dupont et Claude Verlon.

Selon le procureur de la République, qui donnait une conférence de presse mercredi, "aucun suspect n'a été arrêté à ce jour" et "seuls des témoins ont été interrogés" dans le cadre de l'enquête concernant la mort de deux journalistes français au Mali. Un homme a cependant été identifié comme le principal suspect de cette affaire.

Baye Ag Bakobo, un touareg proche d'Al-Qaïda au Maghreb islamique et du Mouvement national de libération de l'Azawad, est le propriétaire du véhicule qui a servi à l'enlèvement de Ghislaine Dupont et Claude Verlon. Alors qu'Aqmi a revendiqué ces meurtres en représailles des "crimes perpétrés par la France et ses alliés onusiens, maliens et africains", la France privilégie la piste de l'enlèvement qui aurait mal tourné.

"Le pick-up utilisé par les ravisseurs a été retrouvé par les militaires français hors d'état de marche. Il souffrait d'une importante avarie moteur. Les kidnappeurs auraient alors décidé de continuer leur route à pied. Il y a, dès lors, deux hypothèses : soit les otages ont tenté de profiter de la situation pour fuir et ont été abattus ; soit les ravisseurs n'ont pas voulu s'encombrer de leurs captifs et ont décidé de les assassiner. C'est malheureusement quelque chose que nous avons déjà vu avec ces groupes", a expliqué le procureur.

Lu sur TF1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !