Un journaliste franco-algérien tué en Syrie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un journaliste franco-algérien tué en Syrie
©

Drame

Un journaliste franco-algérien tué en Syrie

L'un des deux journalistes free-lance tués le 26 mars par l'armée syrienne à la frontière entre la Syrie et la Turquie était de nationalité franco-algérienne.

"Nous avions été informés des décès survenus le 26 mars à la frontière syro-turque. Parmi les victimes, nous déplorons le décès d'un compatriote disposant par ailleurs de la nationalité algérienne", a déclaré le Quai d'Orsay. Le journaliste s'appelait Nassim Terreri.

Selon Reporters sans frontières (RSF), Nassim Terreri était accompagné de Walid Blidi, un Britannique d'origine algérienne. Ils sont décédés lors d'une attaque des forces syriennes, à Darkush, à la frontière syro-turque.

Juste après l'offensive, les deux journalistes, âgés d'une trentaine d'années, seraient retournés sur le lieu de l'attaque pour récupérer leur équipement.
 
Visés par un véhicule de l'armée syrienne, ils ont  été tués par balles, avait ajouté RSF, dénonçant un "double assassinat ciblé". Selon RSF, les journalistes s’apprêtaient à tourner un documentaire dans la ville d'Idleb, un des points stratégiques de la rébellion contre le régime de Bachar Al-Assad.

D'après les informations d'une autre ONG de défense des journalistes, Presse Emblème Campagne, neuf journalistes ont été tués en Syrie en trois mois et les violences ont coûté la vie à au moins onze professionnels de l'information depuis un an.
Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !