José Bove relaxé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
José Bove relaxé
©

Faucheurs d'OGM

José Bove relaxé

Le tribunal invoqué une vice de procédure. L'eurodéputé comparaissait avec 7 autres prévenus.

C'est une victoire très symbolique pour les anti-OGM.

José Bové et 7 autres faucheurs volontaires ont été relaxé ce mardi par le tribunal correctionnel de Poitiers. Ils comparaissaient pour avoir volontairement arraché deux parcelles de maïs OGM appartenant à Monsanto, le 15 août 2008, à Civaux et Valdivienne, dans la Vienne.

Le tribunal a estimé que les faucheurs étaient poursuivis sur la base d'un texte qui ne correspondait pas aux faits incriminés, et que la requalification était impossible. Monsanto, propriétaire des semences arrachées, réclamait 150 000 euros de dommages et intérêts.

Lors de l'audience du 14 juin dernier, Ségolène Royal était venue témoigner en faveur de José Bové. Celui-ci a réagi au jugement depuis Bruxelles en expliquant : "C'est une très belle conclusion pour ces 15 années de combat (...). Et c'est ma première relaxe pour le dernier procès".

Lu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !