Jihadi John : indignation générale au Royaume-Uni après l'hommage rendu par ses amis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Asim Qureshi, président de Cage
Asim Qureshi, président de Cage
©

Apologie

Jihadi John : indignation générale au Royaume-Uni après l'hommage rendu par ses amis

Dans une vidéo, un proche du terroriste accuse les services secrets de l'avoir radicalisé.

"Vous seriez surpris de savoir que le Mohammed que je connaissais était quelqu'un d'extrêmement gentil." La petite phrase, citée lors d'une conférence de presse, a créé une vaste polémique outre-manche. Son auteur s'appelle Asim Qureshi. Selon The Guardian, ce leader associatif est celui qui a permis d'identifier le terroriste britannique Jihadi John, alias Mohammed Emwazi, présent dans plusieurs vidéos d'exécutions de l'Etat islamique. "Il n'aurait pas fait de mal à une mouche" a insisté Asim Qureshi soulignant que les services secrets britanniques (MI5) avait radicalisé le jeune homme.

Un porte-parole de l'organisation Cage, dont Asim Qureshi est le président, s'est aussi exprimé sur la chaîne Sky News dans les mêmes termes. Selon lui, le MI5 tend à "harceler et pousser les gens" ce qui "joue sur leur radicalisation." Selon l'organisation, les services secrets britanniques aurait tenté plusieurs fois de recruter Mohammed Emwazi pour l'infiltrer dans des groupes terroristes.

A LIRE AUSSI - Etat islamique : "John le djihadiste" aurait été identifié par des médias anglo-saxons

Ces propos ont entrainé une foule de protestations, à commencer par le frère d'une victime de l'Etat islamique, assassiné par Jihadi John.  "Si c'est un gentil garçon, pourquoi tue-t-il des civils innocents ? C'est un monstre" a déclaré Reg Henning. Sur internet, de nombreuses personnes se sont élevées contre les propos de l'organisation Cage et de son président. "Les apologistes comme Asim Qureshi sont plus à blâmer pour les actions de Jihadi John que les forces de sécurité" affirme l'un d'eux sur Twitter.

Le profil ambigu de ce militant est d'ailleurs largement discuté. Sur internet, une vidéo datant de 2006 le montre lors d'une manifestation contre la guerre en Irak, haranguant les foules en appelant à "soutenir le djihad dans ces pays (Irak, Palestine, Afghanistan) contre l'ouest".

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !