Jeux Olympiques de Sotchi : toilettes multiples, chambres pas finies et eau jaune, l'envers du décor raconté par les journalistes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Jeux Olympiques de Sotchi : toilettes multiples, chambres pas finies et eau jaune, l'envers du décor raconté par les journalistes
©

Oups

Jeux Olympiques de Sotchi : toilettes multiples, chambres pas finies et eau jaune, l'envers du décor raconté par les journalistes

L'organisation de Sotchi a mis les petits plats dans les grands pour accueillir les sportifs dans le village olympique... mais visiblement pas les journalistes. Revue de dégâts.

Les Jeux Olympiques de Sotchi s'ouvrent ce vendredi avec la cérémonie d'ouverture : un événement quasiment sans précédent pour la Russie, qui a investi près de 40 milliards d'euros dans les JO hivernaux les plus chers de l'histoire :

Les sportifs ont progressivement pris place dans le village olympique, qui semble avoir ébloui tout le monde. Enfin... semblait, puisque les premiers retours des journalistes arrivés sur place laissent augurer une toute autre réalité.

Nous connaissions déjà les "doubles toilettes" qui avaient amusé nombre d'observateurs, mais bien d'autres surprises sont progressivement révélées, notamment via Twitter : rideaux cassées, chambres pas prêtes ou occupées par des personnes imprévues, hygiène douteuse, il y en a pour tous les goûts.

Premier point avec les chambres. Elles sont, au choix, pas terminées, pas réservées ou occupées par les mauvaises personnes :

"L'hôtel pour les journalistes n'est pas prêt, Dmitry : 11 chambres réservées il y a 5 mois, une seule de prête. A l'aide."

Second point avec le matériel défaillant, entre les rideaux qui tombent et les distributeurs pas en état de fonctionnement :


"J'arrive après les autres, mais cette lampe est tombée tout près de mon lit lors de ma deuxième nuit dans un hôtel de Sotchi."


"Hôtel de Sotchi pas tout à fait terminé, pas de trace de ma réservation. Je vais aller au bar le temps qu'ils règlent ces histoires. Oh..."

Troisième étape avec les entorses à la logique - car il n'y a pas que les toilettes multiples qui ont de quoi étonner les esprits même les plus entraînés :

"La réception de notre hôtel n'a pas de plancher. Mais elle a cette photo de bienvenue..."

Et ce n'est pas tout : l'hygiène, aussi, laisse quelque peu à désirer, comme le note en deux tweets d'une grande limpidité la correspondante du Chicago Tribune Stacy St-Clair :

Sans oublier, en guise de point final, les menus des restaurants locaux aux traductions parfois... approximatives.

>> A lire sur le même sujet : Jeux Olympiques de Sotchi : quand un menu de restaurant propose un "gâteau dans le c.."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !