Jérôme Cahuzac : à l'unanimité il est exclu du Parti socialiste | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jérôme Cahuzac n'est plus membre du Parti socialiste
Jérôme Cahuzac n'est plus membre du Parti socialiste
©Reuters/Charles Platiau

Il fallait s'y attendre

Jérôme Cahuzac : à l'unanimité il est exclu du Parti socialiste

L'ancien ministre du Budget a été exclu mardi du Parti socialiste à l'unanimité par le Bureau national (direction) du parti.

C'était dans l'air du temps. C'est désormais officiel. Jérôme Cahuzac n'est plus un membre du Parti socialiste depuis ce mardi. Et dans son malheur, l'ancien ministre du Budget n'a pas trouvé une personne pour le soutenir. En effet, le Bureau national du part a voté son renvoi à l'unanimité.

"Au regard de ses actes inacceptables pour un élu de la République et un membre du gouvernement, la détention de compte dissimulé à l'étranger pour frauder le fisc, et de ses mensonges au président de la République, à la représentation nationale et aux Français, Jérôme Cahuzac a porté gravement préjudice au Parti socialiste, et à ses principes" indique le communiqué du Parti socialiste. Jérôme Cahuzac avait fait savoir la semaine dernière qu'il souhaitait retrouver son siège de député. Le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, a rapporté aux médias qu'il tentait de le convaincre d'y renoncer.

Au plus bas dans les sondages

Jérôme Cahuzac avait été élu député de la 3e circonscription de Lot-et-Garonne en juin 2012 et avait été remplacé par son suppléant, Jean-Claude Gouget, après son entrée au gouvernement. La loi l'autorise à reprendre son siège dans un délai d'un mois à compter de sa démission, c'est-à-dire d'ici au 19 avril. Mis en examen pour blanchiment de fraude fiscale après avoir menti sur la détention d'un compte bancaire non déclaré à l'étranger, l'ancien ministre du Budget est aussi au plus mal dans les sondages.

La cote de popularité de l'ancien ministre socialiste Jérôme Cahuzac s'effondre ce mois-ci, avec seulement 12% des Français qui disent avoir une bonne opinion de lui, ce qui le place à la 50e et dernière place des personnalités politiques, selon le baromètre mensuel Ifop - Paris Match publié ce mardi. Jérôme Cahuzac perd 21 points de bonnes opinions en un mois (33% en mars), et enregistre le taux de mauvaises opinions le plus élevé (81%) depuis la création du baromètre, selon l'Ifop. Le rejet à son encontre "est massif quelles que soient les catégories de population", relève l'institut.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !