Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
menaces Jérémie Bréaud maire de Bron réseaux sociaux haine décapitation

Menaces contre les élus

Jérémie Bréaud, le maire de Bron, près de Lyon, a été menacé de décapitation une nouvelle fois

Le 22 octobre dernier, le maire de Bron, Jérémie Bréaud, avait déjà été menacé de mort. Il vient de publier un nouveau message sur Facebook dans lequel il évoque des menaces récentes.

Le maire Les Républicains de Bron, Jérémie Bréaud, a annoncé ce lundi 4 janvier qu'il allait porter plainte après la découverte sur la palissade d'un chantier de sa commune de nouveaux tags le menaçant de décapitation. Le maire a publié un message sur Twitter :

« De nouveaux tags ont été retrouvés ce matin, montrant une fois de plus que certains n'acceptent pas les valeurs de la France. A travers moi, ce sont tous les élus qui agissent qui sont pris pour cible ».

Une photographie a été diffusée par l'élu. Les inscriptions suivantes étaient présentes comme « Bréaud t mort fdp décapitation » et « nike la bac ban de pute » en référence aux policiers de la Brigade anti-criminalité.

Ces tags ont été retrouvés dans le même quartier que les inscriptions découvertes le 22 octobre, qui menaçaient déjà l'élu de décapitation. Ces menaces avaient conduit le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin à proposer une protection à l'élu, alors que, moins d'une semaine auparavant, le professeur d'histoire Samuel Paty avait été assassiné à Conflans-Sainte-Honorine.

Elu en juin dernier, Jérémie Bréaud a placé son mandat sous le signe de la sécurité. Il souhaite ainsi renforcer les effectifs de la police municipale et déployer encore plus de vidéosurveillance.

Le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, également membre des Républicains, a tenu à apporter son soutien à Jérémy Bréaud, « encore une fois menacé parce qu'il ose s'attaquer au trafic de drogue et aux délinquants ».

A lire aussi : "Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

Le Figaro
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.