Jeffrey Epstein aurait été "laissé seul" et n'aurait "pas été assez surveillé" selon un article du New York Times | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Jeffrey Epstein aurait été "laissé seul" et n'aurait "pas été assez surveillé" selon un article du New York Times
©STEPHANIE KEITH / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Affaire Epstein

Jeffrey Epstein aurait été "laissé seul" et n'aurait "pas été assez surveillé" selon un article du New York Times

Le journal américain parle de révélations concernant les conditions de la détention du milliardaire accusé de trafic de mineures à des fins sexuelles, retrouvé mort samedi 10 août.

Les Américains ont appris samedi dernier la mort du milliardaire Jeffey Epstein, retrouvé pendu dans sa cellule de prison à Manhattan. Le financier avait été placé en cellule de surveillance après une première tentative de suicide le 23 juillet, puis retiré de ce dispositif le 29 juillet. Depuis sa mort, de nombreux commentateurs ont levé des doutes sur son décès et les théories complotistes ont fleuri sur les réseaux sociaux. 

Un article du New York Times, le célèbre quotidien new-yorkais, vient étayer ces thèses en révélant l'existence de dérogations aux procédures obligatoires de détention. Selon les sources du journal américian, Jeffrey Epstein devait être surveillé toutes les 30 minutes par ses gardiens, ce qui n'a pas été fait la nuit de son décès. De la même manière, plusieurs sources affirment que le milliardaire devait avoir un compagnon de cellule depuis sa tentative de suicide selon les procédures, mais il aurait été transféré et Jeffrey Epstein serait resté seul à partir de ce transfert. Ces procédures devaient être mises en place après la première tentative de suicide du détenu, qui avait déjà été l'objet d'une vive polémique.

Ces affirmations de manquements apparents lors de la détention de Jeffrey Epstein vont probablement accentuer les interrogations concernant la mort du milliardaire. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !