Jean-Yves Le Drian n'a finalement pas l'intention de renoncer à sa rémunération | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Yves Le Drian n'a finalement pas l'intention de renoncer à sa rémunération
©Reuters

On est rassuré...

Jean-Yves Le Drian n'a finalement pas l'intention de renoncer à sa rémunération

Le ministre de la Défense, nouvellement élu à la tête de la Bretagne, recevra 2600 euros par mois, en plus de son salaire ministériel.

Jean-Yves Le Drian ne se contentera pas de cumuler les mandats. Il en profitera aussi pour cumuler les salaires, comme le révèle Le Parisien. Depuis son élection facile en Bretagne, aux dernières régionales, le ministre de la Défense se retrouve dans une position délicate. Dans un premier temps, son élection devait être synonyme de départ du gouvernement mais les derniers attentats ont persuadé François Hollande de conserver ce proche, très apprécié par les militaires à la Défense. Jean-Yves Le Drian va donc conserver ce cumul puisqu'il est désormais président de région mais déléguera une partie de son travail à son adjoint.

Reste la délicate question de la rémunération. Ces derniers jours, les proches du ministre laissaient entendre que ce dernier allait renoncer à son salaire de président de région. Plutôt logique comme décision. Sauf que... Ce n'est pas exactement le cas. Jean-Yves Le Drian recevra finalement 2600 euros, soit le salaire d'un conseiller régional. Il craignait ainsi que les Bretons puissent lui reprocher de ne pas s'impliquer. Cette "preuve" de bonne volonté permettra ainsi au ministre de cumuler un salaire confortable de 12 500 euros par mois. De quoi voir venir...

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !