Jean-Pierre Bechter, le maire UMP de Corbeil-Essonnes entendu par la PJ | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Pierre Bechter, le maire UMP de Corbeil-Essonnes entendu par la PJ
©

Dans l'oeil du cyclone

Jean-Pierre Bechter, le maire UMP de Corbeil-Essonnes entendu par la PJ

L'élu est visé par une enquête sur des achats de votes présumés.

Jean-Pierre Bechter se trouve dans les locaux de la brigade financière de Nanterre depuis ce mercredi matin. Le maire UMP de Corbeil-Essonnes est visé par une enquête sur des achats de votes présumés. "C'est une satisfaction pour Jean-Pierre Bechter de pouvoir répondre aux enquêteurs, car le maire de Corbeil-Essonnes fait totalement confiance à la Justice pour établir la vérité" a expliqué son directeur de cabinet. 

L'homme a en revanche déploré que "le secret de l'instruction ne soit pas du tout respecté. Ainsi, nous voyons "défiler" des journalistes qui ne se cachent même plus d'avoir des procès verbaux de l'instruction, et bien évidemment, seulement les procès verbaux qui peuvent être utilisés à charge".

Cette enquête est menée par deux magistrats parisiens. Elle porte sur des "abus de biens sociaux, corruption, blanchiment et achat de votes". Cinq autres personnes ont été placées en garde à vue. Ces accusations d'achats de vote touchent aussi Serge Dassault, le prédécesseur de Jean-Pierre Bechter. Mais le sénateur UMP possède lui l'immunité parlementaire. Il a néanmoins indiqué être à la disposition de la justice.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !