Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Parole du père

Jean-Marie Le Pen se dit "fier de sa fille" mais aurait "fait une campagne à la Trump"

"J’ai voté pour elle et je revoterai pour elle au second tour", a lancé le cofondateur du parti frontiste.

Malgré les relations très tendues entre Marine Le Pen et son père Jean-Marie Le Pen, l’ancien président du FN semble vouloir se diriger vers plus d’apaisement. Sur France Inter, il s’est dit "fier" de sa fille, qualifiée pour le second tour de la présidentielle, jugeant que ce résultat était "l'aboutissement de 45 ans de bataille" politique. "J’ai voté pour elle et je revoterai pour elle au second tour", a lancé le cofondateur du parti frontiste. Il a aussi indiqué lui avoir pardonné son attitude vis-à-vis de lui. "J'ai un coeur de père"  a-t-il affirmé.

Le "Menhir" a tout de même distillé quelques critiques, qualifiant la campagne de sa fille de "trop cool". "J’aurais fait une campagne à la Trump, très agressive", a-t-il jugé. "Je pensais qu’il y avait des problèmes plus clivants comme l’immigration massive, la sécurité ou le chômage que le problème européen. Je pense qu’elle a fait une bonne campagne, je regrette qu’il n’y ait pas eu autour d’elle une activité militante suffisante".

Il a aussi évoqué le cas de Marion Maréchal Le Pen, qui hésiterait à continuer dans la vie politique. "Je lui dis vas-y, continue, c'est ton devoir. Elle a un talent exceptionnel, elle doit le mettre au service de son pays." A propos des tensions entre sa fille et sa petite-fille, il a déclaré : "Il y a toujours de petites difficultés dans les relations humaines, elle doit surmonter cela".

Lu sur France Inter

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !