Jean-Marie Le Pen exclu du Front National par le bureau exécutif | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Marie Le Pen devait se défendre de 15 griefs, parmi lesquels ses propos répétés sur les chambres à gaz.
Jean-Marie Le Pen devait se défendre de 15 griefs, parmi lesquels ses propos répétés sur les chambres à gaz.
©Reuters

Clap de fin

Jean-Marie Le Pen exclu du Front National par le bureau exécutif

Le bureau exécutif du Front National s'est réuni ce jeudi pour statuer sur le sort de son fondateur et président d'honneur, qui devait se défendre de 15 griefs, parmi lesquels ses propos répétés sur les chambres à gaz.

Au terme de longues heures de débat, le bureau exécutif du Front National a décidé ce jeudi soir d'exclure Jean-Marie Le Pen du parti dont il est le fondateur. La direction du FN annonce que cette décision a été prise "à la majorité requise". Il lui est notamment reproché d’avoir fragilisé la stratégie du parti en réitérant les provocations depuis plusieurs mois, créant un fossé idéologique avec sa fille Marine Le Pen.

Le bureau exécutif du Front National s'est réuni ce jeudi pour statuer sur le sort de son fondateur et président d'honneur, qui devait se défendre de 15 griefs, parmi lesquels ses propos répétés sur les chambres à gaz.

"Je ne suis pas un membre ou un cadre, ni même un cadre supérieur ou un dirigeant du Front national comme un autre, puisque ma situation statutaire relève d'une décision de l'Assemblée générale des adhérents" avait-il estimé dans une déclaration préliminaire, ne manquant pas de fustiger "l'incompétence" et le manque d'indépendance du bureau exécutif.

"Je conteste la qualité de ceux des membres du bureau exécutif qui sont, par ailleurs, ou même qui ont été, salariés par le Front national. Il est évident que leur situation de salariés, en les rendant hiérarchiquement tributaires de la présidente (...) ne leur permet pas de juger en toute liberté" avait-t-il ajouté, regrettant l'absence de sa fille Marine Le Pen au bureau exécutif.

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !