Jean-Marie Le Guen : "on peut être socialiste et appeler à voter Macron" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Marie Le Guen : "on peut être socialiste et appeler à voter Macron"
©REUTERS/Philippe Wojazer

Les réactions de la matinée

Jean-Marie Le Guen : "on peut être socialiste et appeler à voter Macron"

Deux jours après la primaire, la gauche se fracture sur la ligne à suivre.

Jean-Marie Le Guen : "la candidature de Benoît Hamon est indiscutablement très clivante" explique le secrétaire d'Etat chargé du Développement et de la Francophonie, dans le Parisien. "A lui de faire des gestes. Veut-il être le candidat des socialistes ou être dans la concurrence à gauche de la gauche ?"

Qui d'Emmanuel Macron "Je ne dis pas que sa démarche n'est pas intéressante " explique Jean-Marie Le Guen. "J'approuve notamment l'idée du dépassement de la droite et de la gauche. Mais elle n'est pas aujourd'hui aboutie. Et par son caractère personnel, elle présente des fragilités et éventuellement des dangers. Il faut de la clarté, qu'il y ait une vraie construction politique, une méthode." Pourtant, "on peut être socialiste et appeler à voter Macron. Quand les frondeurs ont frondé, ils n'ont pas demandé un droit de retrait !"

Marisol Tournaine : "La victoire de la droite n’est pas acquise. L’essentiel est que nous nous donnions tous les moyens pour battre la droite. Benoît Hamon a la responsabilité de rassembler la gauche et au-delà pour pouvoir gagner l’élection présidentielle. J’observe, j’écoute tous les progressistes qui veulent rassembler pour battre la droite et l’extrême droite."

Michel Sapin : "On a parfaitement le droit de ne pas faire campagne pour quelqu'un" assume Michel Sapin sur France Inter, soulignant néanmoins que Benoit Hamon était "son candidat." 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !