Jean-Marc Ayrault dégringole dans les sondages, il devient le Premier ministre socialiste le plus impopulaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mauvaise passe pour Jean-Marc Ayrault
Mauvaise passe pour Jean-Marc Ayrault
©Reuters

Plongeon

Jean-Marc Ayrault dégringole dans les sondages, il devient le Premier ministre socialiste le plus impopulaire

Il pointe à 18% d'opinions favorables selon le baromètre réalisé par TNS Sofres pour Le Figaro.

Jean-Marc Ayrault est monté au créneau ces dernières semaines. Annonce de la suspension de l'écotaxe, annonce de la remise à plat de la fiscalité, attaques contre la droite, le Premier ministre a multiplié les interventions médiatiques. Il semble que cela ait desservi le chef du gouvernement. En effet, selon le baromètre TNS Sofres pour le Figaro, Jean-Marc Ayrault perd quatre points et ne possède plus que 18% d'opinions favorables. Un résultat qui fait de lui le Premier ministre socialiste le plus impopulaire de la Ve République. Édith Cresson possédait le record avec ses 22%, elle est désormais battue.

Les sympathisants socialistes doutent de l'efficacité de "JMA" n'étant plus que  47% à le soutenir (- 9 points). Les sympathisants de gauche dans leur ensemble sont 54 % à ne pas lui faire confiance. François Hollande ne va pas mieux mais reste stable avec 21% d'opinions favorables. Le président de la République est toujours soutenu par une bonne partie des sympathisants de gauche (54%).

Dans le tableau des "cotes d'avenir" des personnalités politiques, on note que la première position est toujours occupée par Manuel Valls. Le ministre de l'Intérieur a 44% d'opinions favorables. Il devance Nicolas Sarkozy à 38% (+5 points). Alain Juppé se classe troisième avec 33% (+3 points).

Baromètre publié par LeFigaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !