Jean-Luc Mélenchon fustige les socialistes : "le PS est un astre mort" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Luc Mélenchon fustige les socialistes : "le PS est un astre mort"
©Reuters

Prêt au combat

Jean-Luc Mélenchon fustige les socialistes : "le PS est un astre mort"

Dans un entretien au JDD publié ce dimanche, le leader du Front de gauche a indiqué être "disponible" pour la présidentielle de 2017. Des propos "détournés" selon lui par le journal. Dans un communiqué paru la nuit dernière, il réfute faire acte de candidature.

Il y a quelques mois Jean-Luc Mélenchon avait du vague à l'âme se disant prêt à se mettre en retrait de la vie politique. L'homme prétendait être usé par le combat. Mais visiblement 2015 et la montée de Syriza en Grèce ou de Podemos en Espagne semblent lui redonner le moral. En effet, dans un entretien publié ce dimanche dans le JDD, le leader du Front de gauche parle de la présidentielle 2017. Et il émet une possible candidature.

"Ma situation est simple : je suis disponible. De bon coeur, j'irai au poste de combat que l'on m'assignera. Si à la prochaine présidentielle est resservi le potage habituel, les Français se détourneront de l'assiette" explique-t-il. Et Mélenchon se rêve président de la République. "Si nous devions gouverner, je saurais le faire. Je veux notre victoire. Je crois qu'il faut travailler à une candidature commune. (...) Il faut voir bien plus grand. Quand nous, les Verts, les socialistes dissidents, Nouvelle Donne, ne votons pas le budget et ne participons pas à la majorité gouvernementale, nous avons le devoir de proposer autre chose aux Français. Nous rassembler est une exigence morale" estime-t-il souhaitant rassembler.

Des propos que le principal intéressé n'a pas voulu assumer après la parution du journal. En effet, dans un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche, Jean-Luc Mélenchon a "dénoncé la manipulation par le Journal du dimanche de (son) interview pour en faire une annonce de candidature pour 2017, totalement irrespectueuse de [son] propos".

Côté idées, là Mélenchon assume. S'en prenant aux socialistes qualifiant le PS d'"astre mort", il appelle à une "VIe République" pour contrer l'actuelle "monarchie présidentielle". Il indique d'ailleurs vouloir organiser, "à partir du 20 février et jusqu'au 18 mars", "des élections pour former une assemblée représentative du Mouvement pour la VIe République". "Les couteaux sans lame ne servent à rien ! Ne perdons pas de temps. Car il faut mettre le peuple en appétit !" lance-t-il encore.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !