Jean-Luc Mélenchon : "Il y a des gens de droite qui, dégoûtés par Fillon, préfèrent voter pour moi" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Luc Mélenchon : "Il y a des gens de droite qui, dégoûtés par Fillon, préfèrent voter pour moi"
©DR

Ratisse large

Jean-Luc Mélenchon : "Il y a des gens de droite qui, dégoûtés par Fillon, préfèrent voter pour moi"

Le candidat de la gauche radicale profite d'une bonne dynamique et veut désormais "fédérer le peuple."

Jean-Luc Mélenchon refait le coup de 2012. A quelques semaines du scrutin, le candidat de la France insoumise met le turbo et obtient des intentions de vote flatteuses dans les sondages (16%). Mais en 2012, il n'avait finalement obtenu que 11% des voix. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? "Il se passe quelque chose, c’est vrai : la conjonction de la grande marche du 18 mars pour la VIe République et du débat du 20 mars a provoqué mon décollage. La nature de ma candidature a changé" explique-t-il au JDD. "Je suis un chemin balisé. Du coup, j’apparais pour beaucoup comme une solution raisonnable… Non, pas raisonnable… raisonnée. Avec moi, il y a des étapes, un calendrier, une méthode."

A LIRE AUSSI - Derrière la dynamique Mélenchon, la dynamite de ses 5 propositions les plus dangereuses

Lui qui entend "fédérer le peuple" ne cherche plus l'alliance avec Benoît Hamon. "Je ne m’occupe pas de lui. Je ne veux pas être dans une bataille de bac à sable entre deux personnes qui se disputent le même seau! Les électorats ne s’additionnent pas. Vous en avez eu la démonstration avec Benoît Hamon et Yannick Jadot. Additionnés, ils devraient être à 19%!"

"Hamon est une bonne personne" poursuit-il. "Mais il représente le PS, le parti du discours du Bourget, qui complote encore un accord aux législatives avec Macron devenu son candidat officieux (… )Vous n’avez pas besoin d’être de gauche depuis un siècle pour être d’accord avec moi. Personne ne se renie en votant avec moi. Les indécis sont la clé du vote; c’est eux que je veux convaincre!" Et d'assurer : "Il y a des gens de droite qui, dégoûtés par Fillon, préfèrent voter pour moi."

Lu sur le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !