Mort de Jean-Luc Delarue : mystère autour de son autobiographie inachevée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Mort de Jean-Luc Delarue : mystère autour de son autobiographie inachevée
©

Disparition

Mort de Jean-Luc Delarue : mystère autour de son autobiographie inachevée

En 2009, l'animateur avait commencé la rédaction d'une autobiographie qu'il avait présenté à l'éditeur Léo Scheer, lors de séance de lecture à haute voix à son domicile. Après avoir écrit, près d'une centaine de pages, Jean-Luc Delarue aurait stoppé ce travail, le jugeant trop destabilisant.

Décédé à l'âge de 48 ans, l'ancien animateur, Jean-Luc Delarue avait commencé l'écriture d'un livre confession en 2009, sur cahier d'écolier. Aujourd'hui, l'éditeur Léo Scheer se demande si le manuscrit a été conservé ou détruit. "Nous étions allés jusqu'à la lecture du manuscrit devant les commerciaux et le projet avait suscité l'engouement des libraires", précisait lundi à l'AFP, Léo Scheer, patron des éditions éponymes qui devaient publier l'ouvrage, intitulé "Serviteur public". Ce dernier était le premier à recruter Delarue sur TV6. Il avait 20 ans. Pour autant, jamais l'ancien présentateur n'avait fait de photocopie de ses écrits, qu'il s'était contenté de les lire à haute voix à son domicile.

Le projet d'autobiographie n'était pas secret, même si aucun contrat n'avait été signé. Dans cet ouvrage, il comptait retracer sa carrière tout en évoquant ses blessures et en réglant ses comptes avec les responsables du service public. Mais l'exercice d'introspection avait été abandonné au bout de quelques mois par l'animateur de « Ca se discute », qui l'avait jugé "trop déstabilisant" après avoir rédigé une centaine de page. "A-t-il gardé le cahier ? L'a-t-il détruit ? Moi, je l'ignore", reconnaît Léo Scheer.

"Le livre aurait eu l'impact d'une véritable bombe éditoriale", selon un proche de Jean-Luc Delarue cité dans le Journal du dimanche, qui a rappelé l'existence du projet. Une anecdote illustre les fantasmes suscités par cette autobiographie. En septembre 2009, les locaux des éditions Léo Scheer, dans le 8e arrondissement dans de Paris, sont cambriolés. Le lendemain, la presse affirme que le seul exemplaire existant du livre de Jean-Luc Delarue a été volé. Pourtant le manuscrit n'a jamais été en possession de l'éditeur. L'animateur aurait très mal pris l'affaire.

Lu sur le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !