Jean-Louis Borloo : "Le moment venu, je parlerai de la présidentielle" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Louis Borloo : "Le moment venu, je parlerai de la présidentielle"
©Reuters

Agenda

Jean-Louis Borloo : "Le moment venu, je parlerai de la présidentielle"

"Ceux qui disent qu'ils ont dîné avec moi, qu'ils m'ont vu, racontent souvent n'importe quoi. Je ne participe d'aucun plan caché de soutien à tel ou tel. Mais le temps viendra", assure l'ancien ministre.

Dans un entretien accordé au journal Le Parisien, publié vendredi 7 octobre, l'ancien président de l'UDI évoque l'élection présidentielle, et annonce qu'il choisira en temps voulu un candidat à soutenir : "Le moment venu, je parlerai de la présidentielle (…) Dans quelques jours, quelques semaines, je m'exprimerai sur les enjeux de la présidentielle". Pour l'heure, "a priorité, c'est l'Afrique !", assure Jean-Louis Borloo, qui a quitté la scène politique il y a trois ans. 

"Ceux qui disent qu'ils ont dîné avec moi, qu'ils m'ont vu, racontent souvent n'importe quoi. Je ne participe d'aucun plan caché de soutien à tel ou tel. Mais le temps viendra", a-t-il également déclaré. 

L'ancien ministre, qui se présentait au mois de janvier comme "le mec le plus libre du monde", avait justifié son retrait par une "neutralité bienveillante à l'égard de la politique française". 

"Protéger nos clochers oui, mais il faut aussi regarder le monde comme il est", estime-t-il aujourd'hui, insistant sur le thème de la crise migratoire et de l'écologie : "Sur ces questions, il y a besoin d'allier fermeté et compréhension." 

"Macron, qu'il ait des qualités, cela ne fait aucun doute (…) Ce qui m'intéresse, c'est de savoir quelle politique internationale, quelles équipes, quels grands objectifs, comment il rendra compte de son action et comment il remettra en marche l'ascenseur social", assure également l'ancien président de l'UDI. 

>>>> À lire aussi : Les orphelins amers de Borloo : un seul être vous manque et le monde (du centre) est dépeuplé

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !