Jean-François Copé dénonce les propositions "souvent extrémistes et solitaires" de Laurent Wauquiez | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-François Copé dénonce les propositions "souvent extrémistes et solitaires" de Laurent Wauquiez
©CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Bisbilles

Jean-François Copé dénonce les propositions "souvent extrémistes et solitaires" de Laurent Wauquiez

"En quoi est-il extrémiste ? Tout simplement parce qu'il fait l'essentiel de son discours sur des propositions qui ne sont pas crédible", estime le maire de Meaux.

Une nouvelle voix s'ajoute, chez les Républicains, à celles qui critiquent ouvertement son président, Laurent Wauquiez. Après Maël de Calan samedi, qui a déclaré que la stratégie de Laurent Wauquiez devrait changer, c'est ce dimanche le maire de Meaux, Jean-François Copé, qui a chargé son président.

Interrogé sur le tract intitulé «Pour que la France reste la France», le maire de Meaux estime que "ce tract, c'est le dernier stigmate en date de l'état très difficile dans lequel se trouve aujourd'hui la droite de gouvernement.

"Il y a d'un côté le chemin qu'a emprunté Laurent Wauquiez, tout seul, qui avance avec des propositions qui sont le plus souvent extrémistes et solitaires, et puis, de l'autre, il y a nous tous, maires, députés, anciens ministres, qui agissons sur le terrain. En quoi est-il extrémiste ? Tout simplement parce qu'il fait l'essentiel de son discours [...] sur des propositions qui ne sont pas crédibles", a-t-il dit a-t-il dit au Grand Rendez-vous Europe 1-Les Échos-CNews. Il visait notamment le référendum sur l'immigration ou la castration chimique pour les délinquants sexuels.

"Le débat n'est plus tant entre la gauche et la droite, il est entre des partis de gouvernement [...] et de l'autre des partis extrémistes. Le clivage est là et on ne peut pas être un pied dans l'un et un pied dans l'autre", a-t-il dit.

Lu dans Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !