Jean-François Copé demande à LR de ne pas "devenir un tea-party rabougri" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-François Copé demande à LR de ne pas "devenir un tea-party rabougri"
©Reuters

Thé et viennoiserie

Jean-François Copé demande à LR de ne pas "devenir un tea-party rabougri"

L'ancien candidat à la primaire du parti de droite met en garde Laurent Wauquiez, notamment en ce qui concerne son "anti-européanisme".

 
 

Interroger par Libération, Jean-François Copé, s'en est pris au probable prochain président de LR, déplorant une absence de suspense. 

 
"Ce n'est pas faire injure à ses concurrents, ni à lui-même, que de dire qu'en réalité, Laurent Wauquiez fait un parcours tout seul. Ne nous payons pas de mots : il a été désigné président du parti. Sa légitimité, il devra la construire après cette désignation" a-t-il affirmé. Et en la matière, il a déjà un avis tout fait : "Soit il est dans une logique de rassemblement, soit, au contraire, il est dans le verrouillage total avec une camarilla de gens qui pensent comme lui : à ce moment-là, ce serait terrible". Et la position de Wauquiez sur l'Europe l'inquiète. Il a en revanche salué à rebours la "philosophie générale" du gouvernement, la considérant comme adéquate aux besoins du pays. 
 
Les responsables de cette faillite de la droite et de cette montée en puissance de Macron ? Copé les a tout trouvé là encore : "Comment nos aînés - Sarkozy, plus Fillon, plus Juppé - nous ont emmenés là ? Ils ont bénéficié d’une sorte de droit d’aînesse. Ils étaient dépositaires de l’avenir de la droite."
 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !