Jean-François Copé à propos de son image : "il y a beaucoup de caricatures" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-François Copé souhaite redorer son blason
Jean-François Copé souhaite redorer son blason
©Reuters

Mise au point

Jean-François Copé à propos de son image : "il y a beaucoup de caricatures"

Interrogé dans l'émission "C politique" de France 5 sur un possible malentendu entre lui et les Français à propos de son image publique, il a expliqué qu'il avait "besoin de temps" pour imposer sa part de vérité.

C'est ce qui s'appelle une mise au point. Ou alors un mea culpa. Jean-François Copé, qui était arrivé fin décembre en tête d'un sondage sur les personnalités politiques les plus agaçantes, a expliqué dimanche sa vision des choses sur son action et son image. Le président de l'UMP estime que son "travail sera de montrer qu'il y a eu probablement beaucoup de caricatures et beaucoup d'excès" à son endroit.

Interrogé dans l'émission "C politique" de France 5 sur un possible malentendu entre lui et les Français à propos de son image publique, Jean-François Copé a expliqué qu'il avait "besoin de temps" pour imposer sa part de vérité. "Est-ce-que vous êtes un cogneur, est-ce-que vous êtes arrogant, autocentré, agaçant, sûr de vous, ambitieux?", lui a-t-on alors demandé en se référant à une image de lui souvent véhiculée.

"Oh, mais tous n'ont pas utilisé ces mots", a-t-il relativisé en se disant gêné de répondre à ce type de question car, dit-il, "c'est aux Français de se faire une idée de ceux qui aspirent un jour à diriger ce pays". "Mais, les Français se trompent-ils sur vous?", a-t-on insisté. "Les quatre années qui nous séparent de la présidentielle doivent être l'occasion pour chacun de dire sa flamme, son authenticité, la raison pour laquelle il a choisi de s'engager pour notre pays. Il y a eu beaucoup de caricatures, cela part souvent d'un fond de vrai mais je me dis qu'il faudra aussi, avec le temps qui passe, dire des parts de vérité", a-t-il expliqué.

"Mais au fond, les Français ont-ils une image de vous correspondant à la réalité de ce que vous êtes?", a-t-on poursuivi. "Non et cela veut dire que mon travail sera de montrer qu'il y a eu probablement beaucoup de caricatures, beaucoup d'excès, que certains ont commenté l'actualité sans aucune retenue durant ce mois de décembre et que le temps qui passe permettra peut-être de rétablir de manière plus juste les personnalités complexes", a-t-il  expliqué. Copé espère. Le temps lui donnera peut-être raison.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !