Jean-François Copé : "le péril raciste" est "un écran de fumée du PS" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
"Il y a, hélas, des tensions communautaires très fortes" en France, déplore Jean-François Copé.
"Il y a, hélas, des tensions communautaires très fortes" en France, déplore Jean-François Copé.
©Reuters

Point de vue

Jean-François Copé : "le péril raciste" est "un écran de fumée du PS"

"Je ne laisserai pas dire que la France ou les Français sont racistes", déclare le président de l'UMP ce mardi dans Le Parisien.

La France raciste ? "Non", répond Jean-François Copé. "Nous assistons à des dérapages qui se multiplient, qui viennent d'ailleurs souvent de candidats du FN ou des Le Pen eux-mêmes", souligne-t-il dans un entretien au Parisien ce mardi. Mais "je ne laisserai pas dire que la France ou les Français sont racistes. L'amalgame qui consiste à faire croire qu'il y a un péril raciste en France est insupportable. C'est un écran de fumée de la part du PS", ajoute le patron de l'UMP. 

"Il est normal que nous condamnions avec la plus grande fermeté les attaques racistes contre Christiane Taubira", dit-il. A propos de la conseillère municipale UMP qui avait posté sur Facebook une image "Y'a pas bon Taubira" pastichant une publicité Banania, il explique : "Cette élue a été sanctionnée dans l'heure, elle a été suspendue et a démissionné."

Si Jean-François Copé estime qu'il n'y a pas de montée du racisme en France, il parle toutefois de "tensions communautaires très fortes". Il faudra un débat "sur la question de l'identité et de ces tensions qui opposent ces communautés, et qui sont liées à des politiques de l'immigration et de lutte contre la délinquance inefficaces", ajoute-t-il.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !