Jean-François Copé : accusé de s'être "renié", il répond à la Manif pour tous | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
La présidente de la Manif pour tous, Ludovine de La Rochère, a accusé Jean-François Copé de "reniement".
La présidente de la Manif pour tous, Ludovine de La Rochère, a accusé Jean-François Copé de "reniement".
©Reuters

Les points sur les "i"

Jean-François Copé : accusé de s'être "renié", il répond à la Manif pour tous

Le président de l'UMP a expliqué qu'il avait toujours été "favorable" à l'union des couples de même sexe mais "opposé" à l'adoption, à la PMA et à la GPA.

Jean-François Copé a répondu ce lundi à la Manif pour tous qui lui reproche de s'être "renié" sur la question du mariage homosexuel. Le collectif n'a pas digéré une phrase prononcée par le patron de l'UMP le 10 octobre, lors de son passage à l'émission "Des paroles et des actes" sur France 2. Il avait alors déclaré : "Je n'ai jamais eu d'opposition d'aucune sorte à l'idée du mariage homosexuel".

Dans une lettre ouverte adressée à la présidente de la Manif pour tous, Ludivine de La Rochère, Jean-François Copé explique qu'il a toujours été "favorable" à l'union des couples de même sexe, mais "opposé" à l'adoption, à la PMA et à la GPA. "Je ne l'ai jamais caché", assure-t-il. Et de rappeler que "dans un éditorial du 11 janvier 2013", il s'était déclaré "en faveur d'une 'alliance civile réservée aux couples de même sexe [qui] n'ouvrirait pas droit à l'adoption, mais protégerait les personnes des accidents de la vie'".

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !