Jean-Claude Gaudin : le maire de Marseille en colère, "le gouvernement nous méprise" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jean-Claude Gaudin : le maire de Marseille en colère, "le gouvernement nous méprise"
©

Grosse crise

Jean-Claude Gaudin : le maire de Marseille en colère, "le gouvernement nous méprise"

Il dénonce aussi le peu de moyens accordés à Marseille. Selon lui, "on doit composer avec des renforts au compte-gouttes".

Jean-Claude Gaudin est très mécontent et c'est peu dire. Ce jeudi matin, sur Europe 1, le maire de Marseille a poussé un coup de colère. A quel sujet ? Comme d'habitude, sur le peu de moyens de sécurité accordés à la cité phocéenne. Interrogé sur les derniers événements, il a réclamé que "les effectifs nous soient donnés proportionnellement à la population, puisque nous sommes la deuxième ville de France". Gaudin a encore critiqué disant "on nous annonçait la semaine dernière 24 policiers supplémentaires. Mais où va-t-on ?".

Par ailleurs, il n'a pas apprécié l'annonce mercredi de renforts policiers à Lille. "Une fois de plus, le gouvernement socialiste méprise les Marseillais ! Il y a un an jour pour jour, lors du comité interministériel, le Premier ministre avait annoncé des renforts de police à Marseille qui n'arrivent qu'au compte-gouttes", écrivait le maire dans un communiqué.

"À chaque nouvel épisode de la guerre des cités, nous avons droit à une cavalcade de ministres et une série de critiques sur les responsabilités supposées de la mairie. Mais aucun acte concret ne vient remédier à la situation", lance encore Jean-Claude Gaudin, pour qui, "malgré les promesses du ministre de l'Intérieur, les renforts annoncés pour Marseille sont très inférieurs à ceux de Lille". 

Martine Aubry, a annoncé mercredi l'arrivée de 197 policiers supplémentaires dans sa ville, "sous-dotée depuis 10 ans". "Ce n'est pas parce qu'on n'est pas Marseille et qu'on n'a pas un mort par jour (...) qu'il ne faut pas se rendre compte que notre métropole est la moins bien dotée et de loin", a-t-elle déclaré devant la presse. Un peu de provoc... non ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !