Jean Castex appelle les élus à « apporter leurs parrainages » aux candidats qui n’arrivent pas à réunir les 500 signatures | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean Castex lors d'une session de questions à l'Assemblée Nationale. Paris, 22 février 2022
Jean Castex lors d'une session de questions à l'Assemblée Nationale. Paris, 22 février 2022
©THOMAS COEX / AFP

Course aux parrainages

Jean Castex appelle les élus à « apporter leurs parrainages » aux candidats qui n’arrivent pas à réunir les 500 signatures

Interpellé ce mardi lors des Questions au gouvernement à l'Assemblée Nationale, Jean Castex a appelé les maires français à « apporter leurs parrainages » au candidats à la présidentielle qui n’ont pas encore recueilli leurs 500 signatures

Alors que certains candidats comme Marine Le Pen, Éric Zemmour ou encore Jean-Luc Mélenchon peinent à rassembler leurs parrainages, le premier Ministre a précisé qu’elle « n'est pas automatiquement synonyme de soutien politique ». Il a en outre précisé qu’il recevrait ce jeudi l'ensemble des associations d'élus locaux ainsi que les présidents de l'Assemblée nationale et du Sénat.  

Selon Jean Castex, « seuls 10 000 des 42 000 élus en possibilité d'apporter leur parrainage l'ont fait » pour le moment, ce qui est « en diminution par rapport au scrutin précédent ». Il a par ailleurs annoncé qu’il soutenait l’initiative de François Bayrou, qui déclarait vouloir créer une « banque de parrainages ». Ces signatures seraient ensuite distribuées aux candidats qui sont au moins à 10% d'intention de vote dans les sondages. Pour l’heure, le dispositif a recueilli 180 promesses de parrainages, a indiqué le président du MoDem. 

Le premier Ministre a également salué l’initiative de maire de Cannes David Lisnard, qui a annoncé dimanche apporter sa signature à Jean-Luc Mélenchon. 

Les candidats à la présidentielle ont jusqu’au 4 mars pour déposer leurs parrainages devant le Conseil Constitutionnel. Pour les candidats qui sont crédités à plus de 10% d’intentions de vote dans les sondages, Marine Le Pen, Éric Zemmour ou Jean-Luc Mélenchon ne parviennent pas à recueillir les 500 signatures requises. 

France Bleu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !