Janet Yellen confirmée par le Sénat américain au poste de présidente de la banque centrale des Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Janet Yellen confirmée par le Sénat américain au poste de présidente de la banque centrale des Etats-Unis
©

C'est officiel

Janet Yellen confirmée par le Sénat américain au poste de présidente de la banque centrale des Etats-Unis

Elle deviendra le 1er février la première femme à diriger la puissante institution.

C'est une grande première qui est devenue officielle dans la nuit de lundi à mardi. Janet Yellen a été confirmée lundi par le Sénat américain au poste de présidente de la banque centrale des Etats-Unis (Fed), grâce à 56 voix pour. La plupart des républicains se sont toutefois opposés à sa nomination, critiquant la politique ultra-accommodante de la Fed, dont elle a été l'une des plus ferventes partisanes. A 67 ans, elle succédera à Ben Bernanke à la fin de son second mandat de quatre ans. Quelques semaines plus tôt, cette économiste réputée avait été nommée par Barack Obama. "Le président de la Réserve fédérale n'est pas seulement l'un des dirigeants politiques les plus importants aux Etats-Unis, il est l'un des plus importants dirigeants politiques au monde" estimait d'ailleurs le président américain cet été. 

Janet Yellen va pendre la direction de la Réserve fédérale à un moment important où l'institution a amorcé une réduction du soutien massif qu'elle apporte à l'économie américaine depuis la crise de 2008. Mi-décembre, la Fed a décidé d'abaisser de 85 à 75 milliards de dollars le montant des liquidités qu'elle injecte chaque mois dans le circuit financier pour tenter de fluidifier le crédit.

Ses principales missions seront d"accompagner la normalisation progressive de la politique monétaire et de s'assurer qu'une future remontée des taux d'intérêts directeurs de la Fed, maintenus proches de zéro depuis fin 2008. Elle pourra au moins s'appuyer sur la récente embellie de la conjoncture aux Etats-Unis pour mener à bien sa mission. La croissance du produit intérieur brut américain s'est nettement accélérée au troisième trimestre à 4,1% en rythme annualisé après avoir calé à 2,5% au cours des trois précédents mois. Le taux de chômage est par ailleurs retombé en novembre à son plus bas taux en cinq ans, à 7%. Janet Yellen a tout pour réussir.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !