Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Jair Bolsonaro Brésil
©EVARISTO SA / AFP

"Name and shame"

Jair Bolsonaro va communiquer une liste des pays qui importent illégalement du bois d'Amazonie

Le président brésilien Jair Bolsonaro s'est engagé ce mardi 17 novembre à communiquer "dans les prochains jours" la liste des pays qui importent de manière illégale du bois d'Amazonie.

Alors que de nombreux Etats ont critiqué sa gestion de la plus grande forêt tropicale du monde, Jair Bolsano a annoncé son intention de riposter et de se défendre sur la question de la gestion de la forêt amazonienne. Jair Bolsonaro a l’intention de dévoiler une liste de pays qui importent de manière illégale du bois d’Amazonie.

"Dans les prochains jours, nous allons révéler le nom des pays qui ont importé de manière illégale du bois d'Amazonie. Et certains de ces pays sont les critiques les plus sévères de mon gouvernement dans cette région amazonienne. Je crois qu'après ces révélations qui intéressent tout le monde, cette pratique va beaucoup diminuer dans notre région".

Le dirigeant brésilien a fait cette annonce lors d’un discours prononcé depuis Brasilia pour le sommet en ligne des pays du Brics (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud).

Le président brésilien avait été critiqué à l'étranger face aux chiffres de foyers d'incendies et de surfaces déboisées en Amazonie.

D'après le chef de l'Etat brésilien, l'étude de l'ADN du bois mise au point par la Police fédérale permet de déterminer la provenance des arbres. Les défenseurs de l'environnement accusent Jair Bolsonaro d'avoir affaibli depuis son arrivée au pouvoir il y a deux ans les organismes de préservation de l'environnement et de favoriser ouvertement l'extraction minière, l'élevage et les coupes de bois illégales.

Il y a deux semaines, le vice-président Hamilton Mourao a amené des diplomates de huit pays en Amazonie, dans un effort pour tenter d'améliorer l'image environnementale du Brésil.

Dans son discours aux Brics, Jair Bolsonaro est revenu sur la pandémie de Covid-19. Il a estimé que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) "avait un urgent besoin de réformes". Il a critiqué "la politisation du coronavirus et le prétendu monopole du savoir de la part de l'OMS". Jair Bolsonaro a  toujours été opposé à la stratégie du confinement car "la santé de l'économie doit aussi être préservée".

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !