Jacques Vergès est mort à l'âge de 88 ans | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Jacques Vergès est mort à l'âge de 88 ans
©

Disparition

Jacques Vergès est mort à l'âge de 88 ans

L'avocat a succombé à une crise cardiaque jeudi soir à Paris.

C'est un géant du barreau qui disparaît. Jacques Vergès est mort jeudi à l'âge de 88 ans. "Me Jacques Vergès est mort d'un arrêt cardiaque vers 20h00 dans la chambre de Voltaire, précisément quai Voltaire à Paris, alors qu'il s'apprêtait à dîner avec ses proches. Un lieu idéal pour le dernier coup de théâtre que devait être la mort de cet acteur-né", car "à l'instar de Voltaire, il cultivait l'art de la révolte et de la volte-face permanentes", selon un communiqué des éditions Pierre-Guillaume de Roux, qui avaient publié ses mémoires en février ("De mon propre aveu-Souvenir et rêveries").

Les réactions ont été nombreuses après cette annonce. "Il avait fait une chute il y a quelques mois, et du coup il était très amaigri, marchait très lentement. Il avait des difficultés à parler mais intellectuellement il était intact. On savait que c'était ses derniers jours mais on ne pensait pas que ça viendrait aussi vite" a dit le président du Conseil national des barreaux, Christian Charrière-Bournazel

La vie de Jacques Vergès a été très remplie. Il fut résistant, encarté au PCF qu'il quitte en 1957 car "trop tiède" sur l'Algérie, militant anti-colonialiste -il épousera d'ailleurs Djamila Bouhired, héroïne de l'indépendance et poseuse de bombes du FLN algérien, condamnée à mort mais finalement graciée-, il s'était imposé comme le défenseur de personnalités condamnées par l'Histoire.

Amateur de cigares, il était proche de personnalités politiques du monde entier mais aussi de militants de l'ombre, tels les membres de l'internationale terroriste des années 70 et 80, le "révolutionnaire" vénézuélien Carlos, l'activiste libanais Georges Ibrahim Abdallah, le criminel de guerre nazi Klaus Barbie, le dictateur yougoslave Slobodan Milosevic ou l'ancien dirigeant Khmer rouge Kieu Samphan.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !