Jacques Chirac est considéré comme le meilleur président de la Ve République, à égalité avec De Gaulle | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jacques Chirac est considéré comme le meilleur président de la Ve République, à égalité avec De Gaulle
©PATRICK KOVARIK / POOL / AFP

Souvenirs souvenirs

Jacques Chirac est considéré comme le meilleur président de la Ve République, à égalité avec De Gaulle

Et pour 62% des Français, Alain Juppé est le principal héritier de Jacques Chirac, devant Nicolas Sarkozy, selon un sondage Ifop pour le JDD.

Jacques Chirac a laissé un bon souvenir aux Français : selon un sondage Ifop publié dans le Journal du dimanche, il est le meilleur président de la Ve République, à égalité avec Charles de Gaulle. Il recueille la préférence de 30% des sondés, un chiffre boosté par son décès : dans un sondage Ifop similaire publié en novembre 2013, il ne recueillait que 10% des suffrages. En six ans, François Mitterrand est lui passé de 28 à 17%.

Les sympathisants de La France insoumise (39%) et du Rassemblement national (32%) sont particulièrement fans de Jacques Chirac, loin devant Les Républicains (25%), qui lui préfèrent Charles de Gaulle à 48%.

Interrogés sur les actes les plus marquants de la présidence de Jacques Chirac, les sondés citent d'abord l'opposition à la guerre en Irak (71% de citations), la suppression du service militaire (41%) et le discours sur l'écologie et «notre maison qui brûle» à Johannesburg en 2002 (33%).

Un autre sondage Ifop, toujours publié dans le JDD, s'intéresse aux héritiers de Jacques Chirac. Et c'est Alain Juppé qui arrive en tête : 42% des Français le classent en tête, 62 % le citent parmi les deux premiers. Derrière Juppé, les Français classent Nicolas Sarkozy (22% en tête, 36% au total).

Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !