IVG : trouver où avorter en Ile-de-France est plus facile | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Un site internet vient de se lancer pour mieux trouver où avorter en Ile-de-France
Un site internet vient de se lancer pour mieux trouver où avorter en Ile-de-France
©Flickr/Esparta

Renseignements

IVG : trouver où avorter en Ile-de-France est plus facile

Un nouveau site pour donner des renseignements pour les femmes désirant pratiquer une IVG vient d'être crée sur internet.

Les femmes désireuses d'interrompre leur grossesse peuvent depuis ce jeudi être mieux renseignées sur les lieux où les IVG sont pratiquées en Il-de-France. Il s'agit du site ivglesadresses.org. Sophie Gaudu, présidente du Réseau entre la ville et l'hôpital pour l'orthogénie (Revho) et à l'initiative du projet, affirme sur le site Terrafemina, que  : " certaines femmes vont se faire avorter à l'étranger car elles ne trouvent pas les informations nécessaires en France ". Ce nouveau site a donc pour objectif de remédier à ce manque.

Car ce dernier se veut un centre complet d'informations. On y retrouve adresses, tarifs, remboursements, explications sur les différentes méthodes employées ainsi que divers témoignages. Ainsi Lisette écrit : "J’ai avorté à l’hôpital de Blois, en avril 2001, j’avais 19 ans ! Je passais mes partiels de deuxième année d’IUT. Pour moi il n’y avait aucune question à se poser, il fallait y aller. Il fallait le faire vite, je ne voulais pas rater mes examens. Je ne me suis jamais demandée si je devais le garder et ne me suis jamais reposée la question. (...) J’ai eu recours à l’IVG médicamenteuse, j’avais peur. Pour le deuxième médicament, oui j’ai eu mal, mais beaucoup moins mal que si j’avais porté à terme cette grossesse non désirée".  Une confession qui devrait aider beaucoup de femmes à prendre une décision.

Pour le moment l'initiative n'est que régionale. Car il faut savoir que  parmi les 220 000 IVG pratiquées chaque année, 56 000 sont réalisées en Île-de-France. Mais en fonction des résultats, le site pourrait s'étendre à toute la France. Pour information, depuis le début de l'année 2013, l'interruption volontaire de grossesse est intégralement remboursée par la sécurité sociale.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !