Italie : le président Sergio Mattarella dissout le Parlement, provoquant des élections anticipées après la démission de Mario Draghi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'Italie est plongée dans une nouvelle crise politique après la démission de Mario Draghi.
L'Italie est plongée dans une nouvelle crise politique après la démission de Mario Draghi.
©GUGLIELMO MANGIAPANE / POOL / AFP

Crise politique

Italie : le président Sergio Mattarella dissout le Parlement, provoquant des élections anticipées après la démission de Mario Draghi

Le Premier ministre, Mario Draghi, avait remis jeudi matin sa démission au président italien, au lendemain des difficultés de sa coalition d'unité nationale au Parlement.

Le président italien Sergio Mattarella a annoncé jeudi la dissolution du Sénat et de la Chambre des députés. Cette crise va provoquer automatiquement la tenue d'élections anticipées. 

« La situation politique a conduit à cette décision », a déclaré le président lors d'une allocution télévisée, en référence à la démission du premier ministre Mario Draghi après la défection jeudi de trois partis importants de sa coalition.

Arrivé à la tête de l'exécutif en février 2021 pour sortir l'Italie de la crise sanitaire et économique, Mario Draghi a présenté une première fois sa démission le 14 juillet au président Mattarella, qui l'avait aussitôt refusée. 

Mais le refus du parti de droite de Silvio Berlusconi, Forza Italia, de la Ligue, formation d'extrême droite de Matteo Salvini, et de la formation populiste Mouvement 5 Etoiles (M5S) de participer à un vote de confiance demandé mercredi par le chef du gouvernement au Sénat, ont eu raison de Mario Draghi.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !