Italie : le Sénat vote l'union gay mais exclue l'adoption | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le vote de la loi elle-même semble infaillible, avant d'être examiné par la chambre des députés.
Le vote de la loi elle-même semble infaillible, avant d'être examiné par la chambre des députés.
©Reuters

Validé

Italie : le Sénat vote l'union gay mais exclue l'adoption

Ce texte établit notamment l'obligation d'assistance morale et matérielle réciproque, le bénéfice de la pension de réversion, et le titre de séjour pour le conjoint étranger.

Le gouvernement italien a obtenu ce jeudi la confiance du Sénat par 173 voix contre 71 pour son "super-amendement" visant à reformuler la loi sur l'union des couples de même sexe. Le texte exclue cependant la possibilité d'adoption pour les couples de même sexe, et insiste sur l'obligation de fidélité. 

Le vote de la loi elle-même semble donc infaillible, avant d'être examiné par la chambre des députés. Le chef du gouvernement Matteo Renzi espère en effet voir le texte validé avant mai 2016.

Ce texte établit l'obligation d'assistance morale et matérielle réciproque, le bénéfice de la pension de réversion, le titre de séjour pour le conjoint étranger, le droit de visite à l'hôpital, ainsi que la possibilité de prendre le nom de son conjoint. 

Par ailleurs, il ne ferme pas la porte aux demandes d'adoption déposées au cas par cas, dont certaines ont déjà été autorisées par certains tribunaux au nom de l'intérêt supérieur de l'enfant à une "continuité affective".

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !