Italie : treize personnes sont mortes dans la chute d'une cabine de téléphérique dans le nord du pays, à Stresa | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Un hélicoptère de sauvetage décolle vers le téléphérique du Mont-Blanc lors d'une opération de sauvetage le 9 septembre 2016, à Courmayeur.
Un hélicoptère de sauvetage décolle vers le téléphérique du Mont-Blanc lors d'une opération de sauvetage le 9 septembre 2016, à Courmayeur.
©JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Tragédie

Italie : treize personnes sont mortes dans la chute d'une cabine de téléphérique dans le nord du pays, à Stresa

Treize personnes sont décédées et deux autres ont été blessées lors de la chute d'une cabine de téléphérique, ce dimanche à Stresa, une station balnéaire du Piémont, située au bord du lac Majeur.

Selon un nouveau bilan revu à la hausse, treize personnes sont mortes et deux autres ont été blessées lors de la chute d'une cabine de téléphérique, ce dimanche 23 mai à Stresa, une station balnéaire du Piémont, située au bord du lac Majeur, dans le nord de l'Italie, d'après des informations de France Info.

Les deux blessés ont été « transportés en urgence absolue à l'hôpital pédiatrique Regina Margherita de Turin », ont déclaré les secours, précisant qu'il s'agissait de deux enfants de neuf et cinq ans.

Cette ligne téléphérique, prisée des touristes, avait fait l'objet de rénovations en 2016, selon les informations du Corriere della Sera. Les câbles avaient été examinés et les cabines avaient été démontées, reconditionnées et remise à neuf, avec notamment des caméras de surveillance à bord.

La ligne relie en 20 minutes le village de Stresa au mont Mottarone qui, culminant à près de 1.500 mètres.

Ce site permet de découvrir une spectaculaire sur les Alpes.

Les débris de la cabine sont dans une zone boisée dont la forte inclinaison rend son accès difficile. L'accident, survenu à 100 mètres du sommet, serait dû à la rupture d'un câble, sur la partie la plus haute du parcours, faisant chuter la cabine dans laquelle se trouvaient 11 personnes, d’après l'agence Ansa.

France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !