Dimanche sanglant en Israël | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Dimanche sanglant en Israël
©

Nakba

Dimanche sanglant en Israël

De violents heurts ont opposé l'armée israélienne à des manifestants palestiniens aux frontières avec la Syrie et le Liban.

Ce sont les incidents les plus graves depuis 1973 à la frontière entre la Syrie et Israël.

Au moins deux personnes sont mortes au Nord d'Israël lors de manifestations de palestiniens venus de Syrie. L'armée a ouvert le feu pour préserver ses frontières, indique Benjamin Netanyahou. Des incidents similaires se sont produits à la frontière libanaise où l'on recense une dizaine de morts et des centaines de blessés. C'est l'un des plus lourds bilans pour une journée de Nakba (la "catastrophe" en arabe) qui marque l'anniversaire de la création de l'Etat d'Israël en 1948.

Le Premier ministre israélien a indiqué que le blocage de la Cisjordanie, où se sont déroulées également quelques manifestations, est maintenu jusqu'à lundi soir au moins. M. Netanyahou a par ailleurs indiqué qu'il levait le gel des avoirs palestiniens provoqué par le rapprochement entre le Fatah et le Hamas. Israël considère en effet que cette réconciliation ne menace pas sa sécurité nationale. 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !