Israël/Hamas : trêve de 7 heures ce lundi après une frappe sur une école de l'ONU | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Israël/Hamas : trêve de 7 heures ce lundi après une frappe sur une école de l'ONU
©

Stop

Israël/Hamas : trêve de 7 heures ce lundi après une frappe sur une école de l'ONU

Le cessez-le-feu a commencé à 7h00 et durera jusque 14h00 sauf sur la partie située à l’est de la ville de Rafah.

Israël poursuit ses frappes. Inlassablement, les bombes s'abattent sur le bande de Gaza. Dimanche, de nouveaux bombardements ont eu lieu. Si la plupart des frappes "atteignent leur cible" selon les responsables de l'armée israélienne, une d'entre elle a touché une école de l'ONU à Rafah. Ce "raté" a provoqué la colère et l'indignation de la communauté internationale. Pour se défendre, l’armée israélienne a déclaré avoir "pris pour cible trois terroristes du Jihad islamique montés sur une moto à proximité d’une école de l’UNRWA à Rafah". Benjamin Netanyahu a indiqué qu'"Israël ne cible pas de civils palestiniens" contrairement aux pratiques du Hamas.

"C’est un scandale du point de vue moral et un acte criminel", ainsi qu’une "nouvelle violation flagrante du droit humanitaire international", s’est indigné le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon. Les Etats-Unis, principaux alliés d’Israël, se sont dits "consternés par un "bombardement honteux". François Hollande a jugé "inadmissible" le bombardement de cette école. Dimanche, 71 personnes ont encore péri dans le seul secteur de Rafah.

De ce fait, dans un communiqué de l’armée, Israël a annoncé s’abstenir lundi de tout tir pendant sept heures de "fenêtre humanitaire". Le cessez-le-feu a commencé à 7h00 et durera jusque 14h00 sauf sur la partie située à l’est de la ville de Rafah. Lundi matin, avant l’entrée en vigueur de la trêve annoncée par Israël, 10 Palestiniens ont été tués dans de nouveaux raids, selon les services de secours.

Selon des sources médicales, la guerre a tué plus de 1 820 Palestiniens, et 64 soldats et trois civils côté israélien. "Cette folie doit cesser" a affirmé le secrétaire général de l’ONU. Israël a annoncé vouloir poursuivre son opération "Bordure protectrice", déclenchée le 8 juillet pour tenter de faire cesser les tirs de roquettes et détruire les tunnels permettant au Hamas d’intervenir sur le sol israélien.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !